Rechercher

Se libérer de ses croyances pour "guérir" ou comment déjouer les mécanismes limitants du mental

Peu importe l'origine de vos blessures, si vous souhaitez "guérir".

Est-ce si important de chercher le pourquoi de telle ou telle situation que vous vivez aujourd'hui pour avancer sur votre chemin du mieux Être ?


Que cela vienne d'une blessure d'enfance, de votre lignée intergénérationelle, d'un trauma dû à votre période intra-utérine, de vies antérieures, ou toute autre raison, paradoxalement, connaître l'origine d'une souffrance ou de schémas répétitifs ne vous aidera pas nécessairement à libérer votre blessure. Car se fixer sur une croyance ne fait pas guérir mais au contraire vous conforte et nourrit une raison, une explication complaisante.

En bref, de manière consciente ou inconsciente, votre corps, votre esprit s'accroche à cette pensée.

C'est comme le chien qui se mord la queue, si je réagis de telle façon, c'est parce que j'ai vécu telle ou telle situation, et parce que j'ai vécu cela je réagis comme ça.


Est si tout cela n'était pas vrai, est ce que votre mental n'en serait pas dérouté ? Est-ce que cela ne vous justifierait plus ?

Si l'on reste accroché à ce que l'on croit, est-ce que finalement cela ne viendrait pas nourrir cette croyance et ne ferait que combler, l'espace d'un instant, un vide de manière totalement mentale ?

Cela nous disculpe, certes, nous apaise... En fait, nous venons simplement rassurer notre ego.


Et après, dans la durée, que cela advient-il ?

Car la vie nous ramène toujours à un moment donné à ce rappel, non pas pour nous tester, mais, sans doute, parce que finalement, le "pansement" que nous y avons mis ne tient plus. Parce que notre conscience vient nous démonter ce à quoi nous avons cru.


Pour guérir véritablement, il conviendrait de mettre en doute toutes nos croyances et accepter simplement ce qui est là et le vivre sans rejet, sans mettre de "pansement" dessus.

Mettez toute votre bonne volonté à accueillir, accepter, chérir et remercier ce qui se montre à vous. Votre conscience ne fera qu'évoluer vers une meilleure compréhension de vous-même, de vous acceptez tel.le que vous êtes. Ne cherchez pas à vous rendre meilleur.e en vous cachant derrière des prétextes mais grandissez vous par votre capacité d'acceptation et d'amour envers vous-même.


C'est par là que passe la véritable "guérison", si "guérison" il y a. Car après tout, ne nous sommes pas déjà parfaits lorsque nous sommes réellement pleinement reliés à notre cœur ?


11 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout